La Petite Prigent

Hélène Hérault
La Petite Prigent
Recueil de nouvelles
ISBN : 978-2-915779-233
91 pages
Parution : 6 novembre 2017
14
Le commander ici : dmontalant@gmail.com






Guillemette Resplandy-Taï
L'exil, chérie
ISBN : 978-2-915779-226
172 pages
Parution : 26 avril 2017
17
Le commander ici : dmontalant@gmail.com






 
En 1919, la France a plus que besoin de main-d’œuvre étrangère. Elle a perdu plus d’un million d’hommes au combat et le pays doit faire face aux problèmes de la reconstruction.

Au cours des années vingt, l’ère industrielle et le dépeuplement du milieu rural ont rendu nécessaire un recrutement à grande échelle. Jamais le nombre d’étrangers n’avait augmenté en aussi peu de temps.

L’état français signe alors des conventions d’immigration avec des pays surpeuplés d’Europe : la Pologne, la Tchécoslovaquie, l’Italie. Ces conventions garantissent l’égalité des salaires et le bénéfice des lois de protections sociales.

Pour le recrutement, l’Etat s’en remet à un acteur privé, la toute puissante Société Générale d’Immigration. Cette société joue un rôle majeur dans la recherche, la sélection, le transport et le placement des 500 000 ouvriers et ouvrières d’Europe centrale.







De nos jours, pour son mémoire sur l’Immigration en France entre les deux guerres mondiales, une étudiante, la narratrice, est invitée à pénétrer par le biais de ses recherches, dans l’intimité d’une famille d’ouvriers polonais arrivés en France à la fin de la Première Guerre mondiale.

Pour votre mémoire de master, lui avait expliqué son directeur de recherches, nous attendons de vous un véritable travail de terrain. Suivez une famille d’ouvriers, adoptez-les et vivez avec eux. La vérité vous rattrapera et vous surprendra, avait-il même ajouté.

Mais à aucun moment il n’aurait pu imaginer à quel point l’histoire de ces hommes et de ces femmes influencerait, de façon inattendue, l’existence de la jeune fille.



Le premier roman de Guillemette Resplandy-Taï explore avec habileté plusieurs territoires littéraires. Sur toile de fond historique, c’est d’abord le drame de cette famille accueillie à Couëron que l’auteur nous invite à découvrir.

La démarche de l’étudiante, au début universitaire et froide, se transforme vite en une forme de tendresse pour ces personnes, ce qui la pousse naturellement à une enquête détaillée afin de comprendre la vérité.

Et le dénouement inattendu déséquilibre de façon jubilatoire le lecteur.





« L’exil, chérie, m’avait-il juste dit avec son humour élégant, c’est notre sort à tous. Regarde, moi je ne vais pas tarder à y partir… Alors, un peu plus tôt, un peu plus tard... L’important, c’est de savoir comment on sera accueilli parce qu’on en revient rarement. » 



Guillemette Resplandy-Taï a déjà publié plusieurs livres pour la jeunesse, et un recueil de nouvelles.

L’exil, chérie est son premier roman.




De ceux qui sèment à la cuisine





Laurence Dessimoulie
De ceux qui sèment à la cuisine
ISBN : 978-2-915779-219
120 pages
Paru en août 2015
20€
Maquette : Aude Vercier
Le commander ici : dmontalant@gmail.com

















Le lion de la jungle profonde

Lapoum'
Jean-Christophe Mazurie (illustrations)
Le lion de la jungle profonde
Jeunesse
ISBN : 978-2-915779-202
24 pages
Paru en décembre 2014
10€
Maquette : Aude Vercier
Le commander ici : dmontalant@gmail.com



Le bleu lui va si bien

Noémie Lance
Le bleu lui va si bien
Premier roman
ISBN : 978-2-915779-196
184 pages
Paru en avril 2014
17€
Couverture : Nathalie Azémar
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


Salon du livre de Paris, 2014

L'arrache



Roseline Delacour
L'arrache
Roman
ISBN : 7982915779189
88 pages
12€
Paru en février 2014
Le commander ici : dmontalant@gmail.com




Suzanne au yeux noirs


Manon Moreau
Suzanne aux yeux noirs
Nouvelles
ISBN : 978-2-915779-172
131 pages
Paru en avril 2013
16€
Couverture : Nathalie Azémar
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


C'est l'histoire d'un marin amoureux d'une Marie.
Des suzannes aux yeux noirs semées dans les jardins. Deux cent deux peupliers, la lumière de Brémeuse, une naissance dans la nuit.

C'est une histoire de soeurs, de fils, de pères, d'autres encore, Théodore, Gianna, Marcello, Céleste, Rachel, Samuel, Betty.
Et Ondine, se souviendra-t-elle de la rivière ?
Manon Moreau à 31 ans. Elle vit à Paris. Son premier roman, Le vestibule des causes perdues, a paru en 2011.




L'alphabet des oiseaux



Nathalie Azémar (illustrations), Eric Holder (textes)
L'alphabet des oiseaux
ISBN : 9782915779165
40 pages
Paru en juin 2012
21€
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


Les oiseaux n'attendent rien de nous
qui avons tout à apprendre d'eux.
Ca commence par le chant
des signes
de l'alphabet.
Alouette, je te plumerai,
avec  tes plumes te dessinerai,
histoire de te voir
enfin posée sur une planche
et t'entendre pépier
au milieu du papier.

Costume:  Mireille Troussi-Troussa








Le Retour d'Henri



Pierre Attrait (textes et illustrations)
Le retour d'Henri - Médoc 1919-1920
Livre-film
ISBN 978-2-915779-15-5
107 pages
Paru en juin 2011
20 euros
Photographies : Anaïk Frantz et Michou Strauch
Pour le commander : dmontalant@gmail.com

Nous sommes au bout du monde, à la pointe ultime du Médoc. Saint-Christoly-du-Médoc, 1919, Henri, perdu dans ses pensées, sort maintenant du bois. Un grand chien brun vient à sa rencontre, lui fait des fêtes, court dans tous les sens, en poussant des aboiements suraigus. Trompette, mon brave Trompette… Te voilà enfin ! Viens !
A son retour de la guerre, qu’il a subie plus qu’il ne l’a faite, Henri perd pieds et s’enferme dans son mutisme. Sa culpabilité et son traumatisme ne lui permettent pas de retrouver auprès de sa famille la vie apaisée et sereine dont il a tant rêvé au front.  C’est (finalement) un évènement tragique qui va l’extirper/l’extraire de sa solitude/torpeur immense, lui faire oublier sa propre douleur et l’aider à recouvrer sa liberté.
Sans jamais tomber dans un sentimentalisme lymphatique, Pierre Attrait nous emporte/emmène à la découverte du Médoc (pittoresque) des années d’après guerre. Entre la ferme d’Henri, les bois  et le château des Ourmes, les bords de la Gironde, le bourg et la campagne médocaine, c’est une histoire naturaliste, à la manière d’un tableau de Courbet, l’histoire d’un drame familial, de la reconstruction d’un homme profondément blessé au sein/dans d’un monde rural bien éloigné des préoccupations/de la réalité de la guerre.

Scénographe, dramaturge, directeur artistique et metteur en scène, Pierre Attrait signe ici un ouvrage inédit d’une très grande originalité. Ingénieuse combinaison de texte-scénario, de photographies improbables, de documents d’époques proposant un regard documentaire et de croquis qu’il a lui-même pris le soin de dessiner, les illustrations suggèrent, participent de l’écriture. Ainsi se mêlent intimement  formes scénaristiques et théâtrales, texte romanesque. Situé entre la pièce de théâtre, le roman, le livre populaire illustré et […], le lecteur devient alors spectateur en complétant, en rêvant.
Né à Fort de France en 1951, Pierre Attrait travaille entre Paris et la Gironde… Lorsque la comédienne Héloïse Mignot lui a raconté cette histoire familiale transmise de générations en générations, l’évidence/la nécessité de la transmettre s’est imposée immédiatement à lui. Le projet d’en faire un film avorté, il a trouvé au récit initial, qui se déroule dans la Drôme et les Hautes-Alpes, un décor inspirant en venant habiter dans le Médoc. C’est sa rencontre avec l’éditrice Delphine Montalant qui est à l’origine de ce livre-film. Les photographies contemporaines ont été réalisées par Anaïk Frantz et Michou Strauch.
On trouvera en annexe recettes et bibliographie.

                Tu verras, tout ira bien… C’est pas pour ça que le passé sera effacé, bien au contraire.





Interview de Pierre Attrait par la Singette :

Le vestibule des causes perdues



Manon Moreau
Le vestibule des causes perdues
Roman
ISBN 9782915779141
402 pages
22 euros
Paru en février 2011
Le commander ici : dmontalant@gmail.com











Nouvelles de la mer


                                  

Zola, Maupassant, Bonnetain
Nouvelles de la mer
Recueil de nouvelles
ISBN : 9782915779134
77 pages
Paru en février 2011
10€
Le commander ici : dmontalant@gmail.com
   


Nouvelles de la mer auraient logiquement pu s'intituler Nouvelles des océans (Atlantique chez Maupassant et Zola, Indien pour Bonnetain). Mais c'est bien la mer, dans ce qu'elle a d'éternel et de féminin, qui invite, pour ces auteurs, aux rencontres, et favorise les liaisons – ou non.
Ces trois textes ont été écrits entre 1884 et 1886. Une autre coïncidence les regroupe, un thème commun, un rocher taillé à trois côtés : comique, nostalgique, impitoyable.
 

Irène sur le plancher des vaches



Frédéric Michaud
Irène sur le plancher des vaches
Roman
ISBN : 9-782915-779127
107 pages
15 €
Paru en septembre 2009
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


Irène et ses deux sœurs marchaient en silence, les yeux rivés à terre. À midi, leur père avait lancé en buvant son café : "Vous viendrez m'aider aux cailloux." Aider aux vaches, aider aux foins, aider aux lapins, viens m'aider, tu ferais mieux de m'aider. Le père Gauthier se gargarisait du verbe aider, il voulait toujours qu'on l'aide. 

Tous les cinq ans entre 1960 et 2005, nous retournons dans le village d'Abbéfontaine, témoins du compte à rebours du nombre de ses exploitants agricoles.

 De désillusions en petits arrangements avec Dieu, Irène sur le plancher des vaches évoque la révolution silencieuse voulue par De Gaulle, et les difficultés d'un milieu social privé de perspectives d'avenir.


L'hypothèse des forêts



Laurence Albert
L'hypothèse des forêts
Recueil de nouvelles
ISBN : 2-782915-779110
2002 pages
Paru en mars 2009
17€
Le commander ici : dmontalant@gmail.com



Il y a longtemps, il s’est produit quelque chose.

Tu préférerais ne pas en parler. Les saisons ont passé.

De l’enfance, tu voudrais ne garder que la forêt.

Tu te souviens. Tu es arrivée dans la grande maison au milieu des bois un peu avant les grandes vacances. C’est ton père qui vous avait conduites, tes sœurs et toi, chez tante Lucie. Il t’importait peu alors que ta garde soit confiée à cette tante inconnue plutôt qu’à ton père, à peine plus familier. C’était un été très chaud, très sec. Des feux partaient spontanément dans les champs et les consumaient jusqu’aux racines.

Vous étiez ensemble : Rose, Léonie, Hortense.

Tu avais confiance.

Tu ignorais encore que le passé résiste au feu et à la chance.